CLOSE

Luxury resort

5* RESORTS

4* RESORTS

  • Home
  • About
  • Newsroom
  • 2022
  • Résultats du 1er trimestre 2023 NMH réalise un chiffre d’affaires de Rs 2, 6 milliards et un EBITDA de Rs 513 millions
Résultats du 1er trimestre 2023 - NMH réalise un chiffre d’affaires de Rs 2, 6 milliards et un EBITDA de Rs 513 millions
11 November 2022 - Financial

Résultats du 1er trimestre 2023 - NMH réalise un chiffre d’affaires de Rs 2, 6 milliards et un EBITDA de Rs 513 millions


New Mauritius Hotels Ltd (NMH) a publié ses résultats au 1er trimestre de l’année financière 2023 (1er juillet 2022-30 juin 2023), ce vendredi 11 novembre 2022. Le Groupe réalise un bon début d’année, avec une nette reprise de toutes ses activités opérationnelles.


Le chiffre d’affaires de NMH s’élève à Rs 2, 6 milliards, comparativement à Rs 500 millions pour le 1er trimestre de correspondante l’année financière 2022. L’EBITDA s’élève à positif Rs 513 millions, alors qu’il était négatif Rs 407 millions, au premier trimestre de l’exercice 2022. Les profits s’établissent à Rs 11 millions, par rapport à des pertes de Rs 755 millions pour la période l’an dernier. C’est une performance notable, tenant compte que cette période est considérée comme étant traditionnellement déficitaire en raison de la basse saison. Ces résultats reflètent le retour à la normale après la pandémie.

A Maurice et au Maroc, le taux d’occupation moyen a été supérieur aux prévisions traduisant la progression des arrivées touristiques. Aux Seychelles, les revenus locatifs sont conformes aux prévisions.

Financement

Les obligations sécurisées s’élevant à Rs 825 millions arriveront à échéance le 15 novembre 2022. Un financement bancaire a été obtenu pour régler intégralement le montant dû.

Perspectives

NMH s’attend à réaliser au 2e trimestre de l’année financière 2023 des résultats supérieurs à ceux de la période comparative pré-COVID. Les prises de réservation sont encourageantes, portées par une connectivité aérienne renforcée. La direction du Groupe est néanmoins préoccupée par les pressions inflationnistes, la hausse des taux d’intérêts et l’incertitude sur nos principaux marchés, qui pourraient impacter négativement les résultats du Groupe au second semestre.